Extension de la catégorie du permis de conduire aux autres catégories

Extension de la catégorie du permis de conduire aux autres catégories

Nul ne peut conduire un véhicule à moteur ou un ensemble de véhicules sur la voie publique sans être titulaire d’un permis de conduire en cours de validité, délivré par l’administration, correspondant à la catégorie de véhicule conduit.


  • Inscription à l'examen

    • Prendre contact avec un établissement d’enseignement de la conduite EEC (Auto école)
    • Suivre  les séances de formation de la conduite
    • Préparer le dossier administratif
    • Le directeur  de l’établissement d’enseignement de la conduite procède à la saisie en ligne des données
    • Le directeur  de l’établissement d’enseignement de la conduite prend rendez-vous via la plateforme dédiée à cet effet
    • Le dossier de candidature doit  être déposé au service territorial de la NARSA (centre Immatriculateur)  du lieu de résidence du candidat indiqué sur son document d’identité présenté.

    Epreuves théoriques de l’examen d’obtention du permis de conduire

    Cette épreuve théorique se déroule au service territorial de la NARSA (centre Immatriculateur) et comprend des questions triées au hasard de la base des données du système informatique :

    • 46 questions pour les catégories C, D, EB, EC et ED

    Les candidats doivent se présenter le jour fixé à l’examen  munis de leurs identités et de leurs convocations fixant le jour et l’heure de l’examen théorique

    La moyenne de réussite est :

    • 38/46 pour les catégories C, D, EB, EC et ED

    L’évaluation de l’épreuve théorique et l’annonce des résultats sont effectués de manière automatique par le système informatisé conçu à cette fin.

    En cas d’échec (score < moyenne de réussite), le service territorial de la NARSA délivre au candidat une convocation pour repasser la nouvelle épreuve dans un délai de 15 jours à compter de la date de l’échec.

    En cas de réussite à l’épreuve théorique (score ≥ moyenne de réussite) le candidat est convoqué aux épreuves pratiques de l’examen 

    Les questions de l’épreuve théorique portent sur les thèmes suivants :

    • Le Conducteur
    • Le véhicule
    • Les règles de la circulation
    • Infractions et Sanctions
    • La route
    • Autres dispositions
    • Manœuvres

    Epreuves pratiques de l’examen d’obtention du permis de conduire

    L’épreuve pratique pour l’obtention du permis de conduire comprend :

    L’examinateur demande au candidat d’exécuter les manœuvres de conduite cités ci-dessus et procède à l’évaluation de la maîtrise du candidat à la conduite et doit renseigner le procès verbal de l’examen aussitôt après la réalisation de la manœuvre et à la fin il doit signer définitivement le dit procès verbal.

    En cas de réussite à l’épreuve pratique, un permis de conduire provisoire valable 60 jours est remis au candidat. À l'expiration de cette période, le permis provisoire est échangé contre un permis définitif valable dix (10) ans. Toutefois, l'échange est refusé en cas d’infractions commises durant la période probatoire, et prévues par la réglementation en vigueur.

    En cas d'échec à l’épreuve pratique, le candidat est convoqué pour repasser l'examen dans un délai de 15 jours si le candidat avait réussi l’épreuve théorique lors de la première séance, si non le dossier est annulé et ne peut présenter une demande d’une nouvelle candidature à l’examen qu’après expiration d’un délai de quinze (15) jours à compter de la date de l’échec.

  • 1. Un imprimé relatif à l’examen téléchargeable du système informatique, par les établissements de l’enseignement de la conduite, dûment renseigné et signé par le demandeur ;

    2. Un reçu de paiement des droits de timbre et de rémunération délivré par l’une des perceptions relevant de la Trésorerie Générale du Royaume ;

    3. Un justificatif de l’identité du demandeur et du lieu de sa résidence par la présentation:

    Les candidats marocains:

    • Une copie de la carte d’identité nationale en cours de validité ou du passeport marocain en cours de validité
    • Toutefois, les militaires en activité ou les ressortissants marocains résidents à l'étranger doivent compléter la demande par un certificat de résidence délivré, depuis moins de trois (3) mois, par  les services de la sûreté nationale ou de la gendarmerie royale ou par les autorités administratives locales, portant une adresse relevant de la juridiction territoriale du service chargé de la délivrance des permis de conduire auprès duquel la demande est déposée, lorsque l'adresse indiquée sur la carte nationale d'identité les concernant n'est pas du ressort territorial de ce service.

    Les candidats étrangers résidents au Maroc:

    • Une copie du certificat d’immatriculation (carte de résidence) en cours de validité ou du récépissé de dépôt de la demande du certificat d’immatriculation de l’intéressé en cours de validité, accompagnée d’un certificat de résidence délivré depuis moins de 3 mois par les services de la sûreté nationale ou de la Gendarmerie Royale.

    4. Un certificat médical établi depuis moins de 3 mois par un médecin agrée attestant l’aptitude physique et mentale du candidat pour la catégorie sollicitée ; 

    5. Une attestation de fin de formation pour la candidature à l’examen pour l’obtention de la catégorie sollicitée délivrée par un établissement d’enseignement de la conduite agrée;

    6. Deux photos d’identités récentes de face, en couleur, de format 35x45 mm, sur fond bleu ;

    7. Une photocopie du permis de conduire, dont l’original doit être restitué, en cas de réussite, au service chargé de la délivrance des permis de conduire en cas de demande d’extension des catégories

    8. En cas d'annulation du permis de conduire de l'après période probatoire suite à la perte de la totalité des points, une attestation de suivi de la session d’éducation à la sécurité routièreest  obligatoire.

    9. En cas d'annulation du permis de conduire à la perte de la totalité des points, une copie de l'accusé de restitution du permis de conduire au service compétent chargé de la délivrance du permis de conduire.

  • Frais de dossier auto-école + droits de timbre + 250 dhs.

    Tarification référentielle (TTC)

    Catégories

    Tarif théorique/H

    Tarif pratique/H

    NBR d’heures théoriques

    NBR d’heures pratiques

    Tarif total Théorique

    Tarif total pratique

    Total formation

    Droits

    Total (En DH)

    EB

    44.40

    90.60

    20

    20

    888

    1812

    2700

    700

    3400

    C

    63.60

    123.60

    20

    30

    1272

    3708

    4980

    700

    5680

    D

    63.60

    123.60

    20

    30

    1272

    3708

    4980

    700

    5680

    EC

    73.20

    133.20

    20

    30

    1464

    3996

    5460

    700

    6160

    ED

    73.20

    133.20

    20

    30

    1464

    3996

    5460

    700

    6160

  • Téléchargé par les établissements d’enseignement de la conduite.

  • La durée de validité du support du permis de conduire est fixée à dix (10) ans.

    • Loi 52-05 portant code de la route promulgué par dahir n° 1.10.07 du 26 safar 1431 (11 février 2010); BO n° 5874 du 07 chaoual 1431 (16-09-2010) ;
    • Décret n° 2.10.311 du 20 chaoual 1431 (29 septembre 2010) pris pour l’application des dispositions de la loi n° 52.05 portant code de la route, relatives au permis de conduire (BO n° 5878 bis du 30-09-2010) ;
    • Arrêté du ministre de l’équipement et des transports n° 2709.10 du 20 chaoual 1431 ( 29 septembre 2010) fixant les conditions dans lesquelles doivent être demandés, établis et délivrés les permis de conduire (BO n° 5878 bis du 30-09-2010) tel qu’il a été modifié par:
    • Arrêté du ministre de l’équipement et des transports n° 3506.11 du 27 doulhejja  1432 ( 24 novembre 2011) ;
    • Arrêté du ministre de l’équipement et du transport n° 111.13 du 24 safar 1434 (7 janvier 2013) ;
    • Arrêté du ministre de l’équipement et du transport n° 1191.13 du 30 joumada I 1434 (11 avril 2013) ;
    • Arrêté du ministre de l’équipement et des transports n° 93.14 du 08 rabii I 1435 (10 janvier 2014) ;
    • Arrêté du ministre de l’équipement et des transports n° 1375.18 du 16 chaaban 1439 (03 mai 2018) tel qu’il a été modifié ;
    • Arrêté du ministre de l’équipement et des transports n° 1513.20 du 17 chaoual 1441 (09 juin 2020) ;
    • Arrêté du ministre de la santé n° 1971.11 du 30 chaabne 1432 ( 1er août 2011)  pris pour l’application de l’article 20 du décret n° 2.10.311 du 20 chaoual 1431 (29 septembre 2010) pris pour l’application des dispositions de la loi n° 52.05 portant code de la route, relatives au permis de conduire ( BO n° 5988 du 20-10-2011) ;
    • Arrêté conjoint du ministre de l’équipement et des transports et de la ministre de la santé n° 2653.11 du 17 CHAOUAL 1432 ( 16 septembre 2011 ) pris pour l’application de l’article 21 Décret n° 2.10.311 pris pour l’application des dispositions de la loi n° 52.05 portant code de la route, relatives au permis de conduire ( BO n° 5988 du 20-10-2011) ;
    • Arrêté conjoint du ministre de l’équipement et du transports et du ministre de la santé n° 1536-13 du 2 rejeb 1434 ( 13 mai 2013 ) modifiant l’arrêté conjoint du ministre de l’équipement et des transports et du ministre de la santé n° 2653.11 du 17 CHAOUAL 1432 ( 16 septembre 2011 ).
Extension de la catégorie du permis de conduire aux autres catégories
Restez informés
Partager sur